Avril 2021

Bonjour nous,

Il y a longtemps que je n’ai pas écrit. Overdose de mots. Besoin de silence et d’intériorité et aussi de prendre du recul sur la situation actuelle et de ne plus en parler ou le moins possible.

Et c’est à ce moment-là que j’ai réalisé que je n’avais rien à dire. C’était étrange voire même un peu effrayant.

Après avoir été gavée depuis plus d’une année du même discours en boucle, je n’ai rien à partager, hormis mes récits de randonnée, ma première pensée a été je suis devenue bête, ou pire l’étais-je déjà ?  Et ensuite ma réflexion a démarré et en voici le fruit.

Un discours répétitif avec son propre langage et véhiculant presque exclusivement un message de peur.

La suppression pure et simple de toute forme de culture.

La forte diminution de liens sociaux et amicaux et avec eux, le rire, le partage, la complicité, l’appartenance à un groupe, etc.

Ces éléments mis ensemble provoquent un appauvrissement voire un assèchement de toute « nourriture » intellectuelle et agissent comme un lavage de cerveau.

Depuis, j’ai mis en place quelques astuces, à chaque mot inconnu rencontré, je cherche sa définition et je tâche de m’en souvenir pour le placer dans la prochaine conversation. Et de retenir les données curieuses et informatives que je découvre. C’est clair que certains ne me serviront probablement jamais, j’ai récemment lu « la Tristesse des éléphants » de Jodi Picoult, et appris beaucoup de choses très intéressantes sur ces animaux fascinants, sauf que je ne suis pas sûre que cela me serve prochainement.

Je cherche le cocasse et à rire le plus possible et en fait avec toutes les absurdités et les « décalages » dans l’actualité, c’est assez facile à trouver.

Quand il m’arrive un contretemps, je cherche le moyen d’en faire une force, récemment pour partir randonner, je me suis retrouvée sur un quai de gare avec un train supprimé et pas de remplacement. Qu’à cela ne tienne, j’ai choisi de monter dans le premier train venu, modifié mon itinéraire en fonction et découvert un nouveau parcours magnifique.

Remettre du jeu dans ma vie, avec ou sans support, genre le premier qui voit une voiture verte !

Réveiller ma curiosité, m’intéresser à des sujets que je connais mal ou peu et approfondir ceux qui m’intéressent déjà,

Écouter plus attentivement chacun dans ce qu’il partage de ses intérêts ou hobbies et poser des questions pour en apprendre plus.

Je suis preneuse de vos propres ressources et me réjouis de vous lire.

Je nous souhaite un printemps créatif et curieux !

Avec mes pensées lumineuses,

Nathalie

Partager la page