Faisons-nous plaisir !

 Bonjour lectrices et lecteurs,

Arrivés ensemble pratiquement à la fin de cette année 2020, j’ai à cœur de partager avec vous quelques pistes que cette année m’a soufflées.

Faisons-nous plaisir !  Même quand et surtout quand un grand nombre d’activités, loisirs ou sorties sont annulées ou reportées, donnons une saveur intense à nos petits gestes du quotidien, portons nos habits préférés, nos plus beaux bijoux ou foulards même pour rester chez soi, cuisinons nos repas avec plaisir et savourons-les, apprécions notre lieu de vie et arrangeons-le à notre image.

Ecoutons-nous ! Envie ou habitude ? entrain ou fatigue ? C’est peut-être l’occasion rêvée pour chercher et mettre du sens dans nos actions.

Ce que nous voulons vraiment ! Nous savons souvent ce que nous ne voulons pas, par contre il nous semble plus risqué de choisir ce que nous voulons, la peur de se tromper nous empêche de décider.

Prenons un autre point de vue ! à chaque situation, un autre regard peut être posé, certes nous remettre en question peut être inconfortable ou déstabilisant, mais aussi source de découvertes.

 

Dans ces réflexions de fin d’année, celle qui me tient le plus de partager avec vous, c’est un immense merci. Nos rendez-vous, riches d’échanges et de partages, tellement précieux pour moi dans cette année qui m’a confrontée probablement à une de mes peurs les plus puissantes, la solitude. Et aussi, tous nos contacts virtuels ou par téléphone et votre soutien financier lors de la fermeture au printemps.

Pour témoigner de ma reconnaissance et gratitude, j’ai décidé de faire cadeau d’un massage à ceux d’entre vous qui êtes venus régulièrement durant cette année. Je vous le remettrai à votre prochaine visite et libre à vous d’en profiter ou de l’offrir. Je trouve plus important de faire un geste à mes fidèles clientes et clients plutôt qu’octroyer un rabais pour attirer une nouvelle clientèle.

Je finirai ce message en nous souhaitant joie, résilience et sérénité pour les prochaines semaines.

Avec mes lumineuses pensées,

Nathalie

Partager la page