Infolettre décembre 2022 – Réjouissons-nous

Bonjour nous,

En préambule, je partage cette bonne nouvelle pour vous comme pour moi, je reprends mon activité professionnelle au 1er janvier 2023 et mon agenda est d’ores et déjà à votre disposition pour vos rendez-vous.

Depuis mon dernier message, quelques mois se sont écoulés même si j’ai plutôt l’impression que ce sont quelques années ! J’écrivais que la période nous demandait de mieux vivre l’instant présent et d’écouter notre intérieur. Je ne croyais pas si bien dire !

C’est exactement ce qui m’est arrivé. En août, je suis tombée lors d’une randonnée et j’ai eu une fracture du poignet. Après le choc passé, cet évènement fut riche d’enseignements et d’expériences.

Cela m’a fait vivre de grandes peurs comme vous pouvez l’imaginer.
J’ai mis en pratique, ce que je vous propose souvent lors de nos rendez-vous, laisser ces peurs émerger, les laisser venir en moi, les accueillir le temps nécessaire à leurs transformations et les libérer. (comme je n’avais que cela à faire, c’était peut-être plus évident, mais pas plus facile). Ensuite, et ensuite seulement, agir, avoir confiance, mettre tout en œuvre pour ma complète récupération et y croire. Je mentirais si je vous disais que je n’ai pas aussi vécu des moments de doute et de sentiments d’échecs.

Au fur et à mesure que nous vivons des expériences, et surtout celles plutôt désagréables, nous accumulons toutes les émotions qui vont avec sans avoir appris à les évacuer. C’est un peu comme si nous mangions dans une assiette sans la laver entre chaque repas. S’autoriser à les ressentir, les accueillir puis les faire partir est une hygiène mentale nécessaire. Souvent sous la douche, je prends un moment conscient et les visualise disparaissant par le trou d’évacuation d’eau. Ou en répétant des mots comme un mantra, « je libère, je nous libère » ou en utilisant la méthode Ho’oponopono. Ressentir les émotions est naturel, les stocker et les laisser nous polluer ne l’est pas.

Et comme à chaque fois que nous vivons une difficulté, il y a un cadeau caché. Pour moi, le cadeau c’est de l’importance de se réjouir !
Je me suis rendu compte que s’empêcher de nous réjouir était une stratégie de notre cerveau pour nous éviter de souffrir, pourtant cela ne marche pas. Une récente expérience d’une copine qui postulait une nouvelle place de travail nous a montré que se réjouir ou pas ! n’empêche pas d’être déçu lors de réponse négative.

Donc, me réjouir…
Pas du prochain week-end, congés ou reprise de mon activité professionnelle.
Me réjouir de l’instant, l’un après l’autre, à chaque moment, car ce sont ces moments qui font ma vie, me réjouir maintenant de chaque joie et des belles gens et choses que je croise. Souvent je m’exerce à voir le beau, à avoir un détecteur de beau, voire de cocasse. J’en suis extrêmement reconnaissante et m’amuse comme une gamine à une chasse au trésor.

Il est temps pour moi de vous souhaiter de finir cette puissante année 2022 en douceur et en joie et d’en savourer chaque moment.

Au plaisir de vous recevoir bientôt,

Nathalie

Partager la page