Infolettre été 2022

Bonjour nous,

J’espère que ce message estival vous trouve en belle forme et que vous profitez de cette période pour prendre un peu de temps pour vous.

A l’heure ou chacune et chacun d’entre nous est devenu spécialiste médical, climatologue et expert en résolution de conflits, il me semble nécessaire de retrouver un peu d’humilité, de compassion, de tolérance et d’écoute les uns envers les autres.
Même quand je suis sûre d’avoir raison, surtout quand je suis sûre d’avoir raison. Parce que notre cerveau, par biais cognitif, cherche surtout à confirmer ce à quoi il croit déjà, et cela lui (me) demande un effort pour aller chercher une opinion différente. J’ai lu une interview de Thierry Jobard, auteur de Contre le développement personnel (Rue de l’Échiquier). Ses propos, qui sont plutôt à contre-courant de mes pensées, m’ont apporté un éclairage différent et très instructif. Si vous désirez lire l’interview, c’est ici.

Certes, notre monde est bizarre et inquiétant, comme il a pu l’être à d’autres époques, d’autres manières. Et si cette évolution était là pour nous faire prendre conscience de l’important pour soi ? nous faire accueillir l’instant présent dont on entend parler partout et que nous sommes incapables, ou presque, de vivre ?

En posant notre regard et notre attention sur ce qui se passe à l’extérieur, sur le passé ou le futur, nous évitons, volontairement ou pas, d’écouter notre intérieur.
Cela peut nous faire peur, nous mettre en colère et/ou nous rendre triste. Et pourtant, quelles richesses, quelles expériences à mieux nous connaître.
Quand nous commençons, il est impossible de s’arrêter, de revenir en arrière ou de ne plus savoir. Cela me rappelle un texte, écrit comme un conte, de Frank Soyez. « Tous admirent le paon. Alors les oiseaux disent : « Mais regardez ses pattes, et écoutez sa voix » ». Proverbe japonais.

Encore un mot sur quelques symptômes que nous pouvons éprouver actuellement, de la fatigue, oui encore, des douleurs sporadiques, divers inconforts (estomac, palpitations, maux de tête, perte d’équilibre). Je vous encourage à vous écouter et vous apporter ce dont vous avez besoin. (repos, jeûne intermittent, moments de calme, massage, etc.). Un symptôme représente souvent l’effort que fait notre corps pour se guérir, respectons-le et offrons-lui ce cadeau.  

Au plaisir de vous lire, entendre et vous recevoir à la prochaine occasion.

Lumineuses pensées,

Nathalie

Partager la page