Infolettre août 2019

Bonjour chers vous !

En pleine période de vacances ou pas ! j’ai envie de partager avec vous quelques réflexions.

Nous sommes selon notre calendrier occidental au milieu de l’été et pourtant quelque chose dans la lumière et l’air a déjà changé.
Selon le calendrier chinois, nous sommes à la fin de la période terre, entre deux saisons, entre l’été et l’automne, (entre chaque saison, il y a une période terre pour permettre la transition en douceur) j’aime cette façon de voir les choses qui ne nous fait pas passer en un jour d’une saison à l’autre … et qui nous permet de profiter encore de tous les belles et bonnes choses de l’été en nous préparant déjà aux plaisirs et délices automnaux.

Un autre sujet dont j’ai envie de vous parler, les vacances !

Je trouve qu’en matière de vacances aussi, il y a surconsommation et surenchère et que ces périodes faites pour nous reposer et recharger nos batteries s’apparentent plus à une continuité de notre folle course annuelle. Voir et tout visiter, remplir encore plus nos agendas de rencontres, de visites de lieux et de personnes, s’inscrire à toutes les activités disponibles, comme si nous avions peur de rater quelque chose ou de se retrouver seul avec nous.

Je ne dis pas non plus que nous avons tort de voyager, je nous encourage plutôt à nous interroger pour quelles raisons nous le faisons.

Ce printemps, je suis allée visiter Copenhague, car je voulais voir comment fonctionne la mobilité à vélo dans cette ville dont j’avais entendu plusieurs reportages et dont j’ai parlé dans un article du blog.

Et en effet, les vélos sont absolument prioritaires (sur les voitures et les piétons !), les pistes cyclables sont sécurisées et omniprésentes partout, mais j’imaginais une ville exempte de voitures ou presque et cela n’est pas du tout le cas, les embouteillages et les voitures sont totalement présentes dans la ville.
Du coup, cela a fait vraiment sens que je voie par moi-même aussi cette réalité plutôt que je reste avec une image idyllique d’une ville traversée que par des cyclistes.

Cet été, j’ai vraiment ressenti le besoin de m’arrêter, de me reposer, de me retrouver seule, de ralentir, de choisir de faire moins ou différemment, de me ressourcer, comme pour renouer avec mon propre rythme (beaucoup plus lent que je voulais ou pensais !) un air de grandes vacances devant soi (comme quand j’étais à l’école enfant). Et je suis prête maintenant pour entamer déjà ! la dernière partie de l’année.

Prendre du temps pour soi, c’est se donner de l’importance !  Cédric Michel

Je vous raconte tout cela pour vous partager le bénéfice que nous retirons à prendre soin de nous, à nous écouter, à ralentir et que nous n’avons rien à prouver ni à nous-même ni aux autres !

Je vous souhaite une excellente fin d’été et vous dis à bientôt,

Nathalie

Partager la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *